TRAFFIC

Séries Africaines | 52X26   

16
Classé aux moins de 16 ans
REGARDER MAINTENANT
Catégorie : Séries Africaines    |     Genre : Action     |     Année de production : 2016 - 2017    |     Réalisateur : FERDI BURGER / MANDILAKHE YENGO   
Synopsis

Dans le cadre d’ une enquête sur un meurtre, la détective Lungi Mtaba voit son intégrité morale soumise à rude épreuve. La brillante policière, qui peine à maintenir l’équilibre entre sa vie familiale et sa vie professionnelle, est profondément troublée par l’assassinat de deux jeunes filles : l’une adolescente, prostituée et sans abri, et l’autre, Mia Joseph, 19 ans, fille de «bonne famille». A ses yeux, les deux victimes devraient bénéficier d’un traitement identique, en dépit de leur statut social. Des corps de jeunes filles continuent d’être découverts tandis que d’autres dans la région disparaissent. Lungi entame alors une course contre la montre pour attraper le tueur…

Un appel anonyme d'une jeune fille visiblement en danger. La détective Loungui se précipite sur les lieux. Une jeune fille du nom d'Angèle vient d'être assassinée. Monsieur N'dolovu veut la fermeture coûte que coûte de la boîte de nuit "Amnesia" avant même son ouverture.

Loungui et son partenaire Songuezo commencent l'enquête sur le meurtre d'Angelle. Loungui découvre que sa petite sœur Angela fume de l'herbe (Ganja). Chose qu'elle va nier, sans pour autant convaincre sa sœur.

Nathi fait des avances déplacées à Mia, la copine de son boss Dini. Un message vocal de Mia va mettre Dini dans tous ses états qui va se précipiter chez la mère de celle-ci.

Nathi est arrêté et questionné pour ses antécédents. Vu son casier judiciaire il a le profil d'un tueur en série. Il sera relaxé par la suite. Loungui va retourner sur le lieu du meurtre d'Angèle pour tenter de trouver plus d'indices. Loungui a ras-le bol des agissements de sa sœur et la mettra à la porte.

Le rideau s’ouvre sur la scène quand Mia informe sa mère Isabelle de sa relation avec Dini. Isabelle n’affiche aucune hostilité à cette relation mais rappelle à sa fille que son père ne tolérera pas une telle réaction. De son côté, la police poursuit son enquête sur le meurtre d’Angèle. n’a pas encore trouvé le coupable que Mia est à son tour assassinée.

Le cri d’agonie de Mia vient d’alerter le club. Dini accourt et constate le meurtre de Mia pendant que Johnny Joseph, père de Mia, fait son entrée. Il fait le même constat que Dini. C’est la désolation. De retour à la maison, Johnny est plongé dans un mutisme sans précédent. La recherche des suspects commence avec Nathi pendant que Dini se rend chez les Joseph pour leur témoigner sa compassion. Mais, à son arrivée, Johnny Joseph s’en prend à lui et le frappe violemment au visage. Angela retrouve S’bu dans un restaurant après avoir quitté la maison de Loungui. Nathi se paie les services de Vai, une prostituée.

Loungui et Songuezo interrogent les personnes présentes sur le lieu du meurtre de Mia. Angela apprend à S'bu Maloyi qu'il est le père d'une fille nommée Princesse, qu'il a eu dans sa précédente relation avec Loungui. Après le rapport du légiste Roy, La police suspecte Dini d'avoir violé sa petite amie et si possible l'avoir tué. Il sera donc retenu au poste de police.

Malgré la visite de Lucy, l’avocate de Dini, la police ne l’a pas encore libéré. Angela ayant constaté une longue absence de S’bu est à sa recherche. La police s’étant aperçu que Johnny Joseph mentait à propos de la clé de Mia lui rend une petite visite surprise. L’absence de S’bu est justifiée par la visite qu’il rend à Gogo, la maman de Loungui pour en savoir plus sur l’enfant dont lui a parlé Angela.

S’bu se met à brutaliser Gogo, sort et court dans tous les sens à la recherche de Princesse. La police refait un interrogatoire à Johnny à propos de la clé de Mia. S’bu échappe à un lynchage d’un groupe de vielles femmes à qui il a manqué de respect. Gogo décide de se refugier chez Loungui avec Princesse après la visite de S’bu. S’bu rend une visite surprise à Loungui et la conversation qu’ils ont à propos de Princesse la laisse toute en larmes.

Loungui est en proie aux harcèlements du personnage Maloyi qui la menace de kidnapper sa fille Princesse. Avec Songuezo, elle va lui servir une injonction restrictive. Entre-temps, au poste de police l'enquête sur la mystérieuse affaire de disparition de jeunes filles (Mia, Sugar…) suit son cours. Johnny est emmené au poste pour un interrogatoire. il est par la suite relaxé.

Loungui et Songuezo continuent leur enquête sur la mystérieuse mort de Sugar. Le Pasteur Antonio est soupçonné d’en être l’auteur sans qu’ils ne trouvent pour l’instant de preuve palpable l’inculpant. A la fin de l’épisode, Loungui se rend chez elle et constate l’absence de sa mère et de sa fille Princesse.

Loungui découvre que sa sœur Angela rencontre régulièrement son ex S'bu Maloyi à qui cette dernière donne des informations sur le lieu de résidence de la petite Princesse. De peur que sa fille soit enlevée par S'bu Maloyi, Loungui se résout à l’enfermer avec sa mère. De l’autre côté, l’enquête tâtonne au sujet du mystérieux assassinat de Mia, le Pasteur Antonio étant toujours suspecté.

L’enquête sur l'assassinat de Mia prend une toute autre tournure : les enquêteurs (les détectives Loungui et Songuezo) réalisent finalement que la piste tendant à inculper le Pasteur Antonio semble fausse, car celui-ci n’est ni près ni de loin associé au crime. Par ailleurs, l’ombre de S'bu Maloyi plane toujours autour de la maison de Loungui, suite à ses apparitions inopinées.

En interrogeant Jacques sur sa prétendue implication dans le meurtre de Mia, une autre affaire voit le jour: celle du démantèlement d’un gang d’usuriers criminels qui menaçaient de tuer Jacques. La détective Loungui utilise, quant à elle, la méthode forte pour dissuader son ex petit ami S'bu Maloyi après ses différentes apparitions à son domicile.

Un membre du gang d'usuriers est emmené au poste pour un interrogatoire. L'enquête sur les meurtres suit son cours sans pour autant révéler grande chose. Tout ce qu'on sait pour l'instant est que le principal suspect serait un homme en capuche qui aurait aperçu sur les lieux des crimes.

Mme Isabelle Joseph ayant perdu sa fille dans des circonstances tragiques fait constamment appel au Pasteur Antonio pour la réconforter, ce qui n’est pas du goût de son mari qui va s'en prendre verbalement à ce dernier. De son côté, Loungui essaie tant bien que mal de jouer son rôle de mère en se rapprochant de plus en plus de sa fille.

Loungui se dispute avec sa sœur concernant son à la maison. Pour elle, la seule condition pour qu’elle revienne définitivement à la maison est d’accepter d’aller en rééducation. Johnny de son côté est allé présenter ses excuses au Pasteur Antonio pour son écart de conduite à son égard, et va accepter qu'il officie les funérailles de sa fille.

L’essentiel de cet épisode repose sur l’enterrement de Mia la fille du couple Joseph. Enterrement qui s’est terminé par une petite altercation entre le père de Mia et son ex copain. Josie raconte à Dini avoir vu l’assassin de Mia et se dit prête à tout raconter à la police. La police de son côté continue de mener les enquêtes pour faire toute la lumière sur cette affaire.

Dini Masilela est retrouvé sur la plage presque mort. Johnny est arrêté par la police étant soupçonné d’être le coupable vu qu’il fût la dernière personne avec qui Dini s’était violemment disputé aux funérailles de Mia.

Johnny Joseph est en état d’arrestation pour la disparition de sa fille MIA .Songuezo et Loungui continuent leur enquête sur la scène de crime et trouvent des indices intéressants. Jacques, en compagnie de Mme Léah N'dolovu, se rendent au poste de police annoncer la disparition de Josie

La mère de Loungui s’inquiète pour son autre fille Angela et essaie de convaincre Loungui de la remettre sur le droit chemin. Pendant ce temps, les enfants confiés au Pasteur Antonio disparaissent sans laisser de trace. Suspecté de meurtre Nathi est recherché par la police. On le retrouvera dans un ghetto en compagnie d'une prostituée mineure qui se nomme Piwé.

Les preuves sont de plus en plus contre Nathi. Le capitaine Sivile continue d’insister pour que Loungui et son coéquipier s’occupe de l’affaire du déversement de gravier, ce qui n'a pas l'air de plaire à Loungui. Ce dernier insiste et continue son enquête sur Nathi. Elle finira par le retrouver à la boîte de nuit "Amnésia". Nathi l'y attendait et va tenter de la violer. Le corps de Vai est retrouvé sur le site de déversement illégal.

Après avoir été libéré des griffes de Nathi par Jacques, Loungui essaie tant bien que mal de remonter la pente. Le corps de Vai découvert sur le site de déversement illégal donne plus de précisions à l’enquête sur les meurtres en cours. Les analyses de la balistiques toutefois ne permettent pas d'écrouer Nathi. L’assistante sociale a retrouvé le père de Zen.

Loungui traverse des moments difficiles après la tentative de viol qu'elle a subit. Songuezo tente de l’aider. Zen s’échappe de l’église et est enlevée elle aussi dans la mystérieuse fourgonnette bleue. Nathi risque 20 ans pour les chefs d'accusation contre lui. Le capitaine Sivile doute des capacités de Loungui à prendre le dessus sur son traumatisme et veut la retirer de l'affaire.

Loungui découvre que S'bu Maloyi , est à la base de la série de disparitions et meurtres. S'bu kidnappe Princesse, sa fille. Loungui se rend chez S'bu Maloyi, et après avoir pris le dessus sur celui-ci, elle réussira à lui soutirer l'information sur l'emplacement de sa fille.

Après avoir eu les aveux de S'bu, Loungui se rend à l'AMNESIA, dans le but de retrouver sa fille Princesse. Elle tombe sur sa sœur qui s'avère être la complice de S'bu. Elles seront rejointes par le couple N'dolovu qui sont les commanditaires des meurtres et enlèvements des jeunes filles. C'est le dénouement. Tous sont maitrisés à l'arrivée des renforts.

Le corps d’une jeune fille est retrouvé sur la plage de Macassa par le vieil Oupa. Il va le signaler à la police qui se rend sur le site du meurtre afin d’examiner le corps et tirer l’affaire au clair.

Une amulette est retrouvée sur le corps de la victime. Cet élément va conduit nos détectives à un féticheur qu’ils suspectent d’avoir tué la jeune femme.

Le féticheur est conduit au poste de police pour un interrogatoire. Au même moment, une jeune femme se rend au poste afin de signaler la disparition de sa sœur appelée Khetiwé Gumbi.

Jizelé, la sœur de Khétiwé, est interrogée par les détectives Lungi et Songuéso. Elle leur donne des informations qui va les conduire au pasteur de Khétiwé qui, à son tour, leur donne d’autres informations.

Un détenu est retrouvé mort en prison. Le chef de la prison tente de retrouver le responsable. Les détectives Lungi et Songuéso interrogent le pasteur David. Il leur donne des informations sur un Chaka qui pourrait être le tueur que les détectives recherchent.

Aidés par le Pasteur, les détectives parviennent à interpeller Chaka. Celui-ci nie en bloc toutes les accusations. Il est finalement relâché sous les ordres du capitaine Dabula qui pense qu’il est innocent.

Lungi se rend chez Karobo, une coiffeuse, afin d’approfondir les raisons de la mort de Khétiwé. Convaincue que Chaka est impliquée dans le meurtre de Khétiwé, elle demande à Vergotini d’ouvrir l’œil pour découvrir quelque chose de compromettant à son sujet.

Vergotini découvre le camp de Chaka et de ses hommes de main, il appelle Lungi pour la tenir informée.

Le corps d’une autre fille est retrouvé sur la plage. Un témoin du nom d’Angler donne quelques informations aux détectives qui se rendent sur le site. Vergotini est convaincu que Chaka est le tueur qu’il recherche. Songuéso demande un mandat d’arrêt contre Chaka.

Après sa chute, Lungi est contrainte par le capitaine Dabula de voir une thérapeute. Songuéso prend des renseignements sur un morceau de tissu retrouvé sur le corps de la victime afin d’en connaitre la provenance et mettre la main sur le tueur.

Chaka est à nouveau arrêté pour avoir essayé de tuer Siya. Le capitaine Dabula signe un mandat de perquisition chez Pounla. Lors de la perquisition, les détectives trouvent une boîte à pilule qui les mènent chez une infirmière qui aurait quelque chose à voir avec la mort des filles.

La gardienne de prison Salies mène la vie dure à Angela, la petite sœur de la détective Lungi. Lungi informe le chef de prison de l’attitude de Sallies à l’égard d’Angela. Siya, hospitalisé suite à sa bagarre avec Chaka, est interrogé sur la mort de sa petite amie Pounla.

Lungi est conduite d’urgence à l’hôpital par son collègue Songuéso. Vergotini espionne l’infirmière Nonhlé afin d’avoir des informations sur la santé de Lungi. Par ailleurs, la vie en prison devient intolérable pour Angela et sa codétenue : elles sont violées par S’bu.

La santé de Loungi se détériore. Le capitaine Dabula lance une campagne d’information sur l’assassin qui sévit en ville pour éviter d’autres cas. Il confie son déroulement à Loungi. Elle poursuit l’enquête et se rend à la clinique pour interroger l’infirmière en charge des filles avant leur mort.

En prison, Maloyi est mis à l’isolement pour trafic de drogue. Sallies desserre l’étau sur Angela et Nina qui retrouvent un peu de paix. Lungi constate l’absence de Zanèlé à la séance de la campagne d’information sur la sécurité. Une enquête policière est ouverte avec interrogations et soupçons.

Zanélé a été retrouvée sans vie sur la plage de Macassa. On annonce la nouvelle à son père qui a du mal à l’accepter. Une campagne de sensibilisation est organisée par les détectives avec des cours d’auto-défense pour protéger les jeunes femmes contre le tueur en série.

L’enquête mène Songuéso et Lungi à Nonlhé, une infirmière qui aurait apportée des soins prénataux aux victimes. Conduite au poste, Nonhlé nie les accusations. Le capitaine Dabula ordonne une perquisition. Elle permet aux détectives de découvrir l’énorme quantité de cocaïne que cachait l’infirmière.

De faux passeports qui ont permis aux mules d’effectuer leur voyage ont été retrouvés par les détectives. Avec l’aide de Vergotini, les agents parviennent à mettre la main sur la responsable. Lungi annonce à Songuéso qu’elle attend un enfant de lui.

Dans cet épisode de Traffic, tout semble basculer dans la vie de Loungi. Son avortement met à mal sa relation avec Songuéso et son amitié est fragilisée par ses sottes d’humeur.

Rien ne va plus pour S’bu et Fist. Sallies est arrêtée pour trafic de drogue et pour avoir orchestré une bagarre entre Magda et Angela. Cette bagarre aurait pu coûter la vie à Angela.

Dans le cadre d’une enquête sur un meurtre, la détective Lungi Mtaba voit son intégrité morale soumise à rude épreuve. La brillante policière, qui peine à maintenir l’équilibre entre sa vie familiale et sa vie professionnelle, est profondément troublée par l’assassinat de deux jeunes filles : l’une adolescente, prostituée et sans abri, et l’autre, Mia Joseph, 19 ans, fille de «bonne famille». A ses yeux, les deux victimes devraient bénéficier.

L’homme armé qui a tenté de tuer Loungi est arrêté grâce à Vergotini. Au poste de police, Loungi et Songuéso le mettent sur la sellette afin de savoir qui est derrière ce coup.

Dénoncé par son homme de main, S’bu est arrêté. Dans le quartier des femmes, les détenues célèbrent le retour d’Angela qui était hospitalisée suite à la blessure que lui avait infligée Magda à la demande de Sallies.

Sindilé, trompée et transformée en mule par Brenda, une trafiquante, s’échappe et va la dénoncer à la police. Brenda est arrêtée et conduite au poste pour un interrogatoire. Pendant ce temps, l’assassin en série continue de faire des victimes.

Arrêtée par la police, Brenda refuse de coopérer. Le corps de la jeune femme morte a finalement été identifié. Lungi demande à Sindilé quelque chose de difficile. Avec l’aide de Zandi, la police arrive enfin à identifier le tueur.

Enfin une véritable percée dans l’affaire : après une longue et difficile enquête, les détectives parviennent à mettre la main sur le tueur en série qui n’est autre que le ministre adjoint de la sécurité : Monsieur Molefé. Il est arrêté et mis en prison.
CES CONTENUS PEUVENT VOUS INTERRESSER