BOBODIOUFS LE RETOUR

Séries Africaines | 98 X 26’   

P
Tout public
REGARDER MAINTENANT
Catégorie : Séries Africaines    |     Genre : Comédie     |     Année de production : 2016 - 2020    |     Réalisateur : PATRICK MARTINET   
Synopsis

Dix ans plus tard, Les « BOBODIOUF » sont de retour avec encore plus de problèmes, plus d’histoires toujours plus cocasses les unes que les autres, et toujours le même humour à faire tomber par terre. Heureusement, chez les Bobodiouf, on trouve toujours une solution appropriée, même si c’est au détriment de l’ un des membres de la famille. Que voulez-vous, chez les Bobodiouf, on est tous solidaires, surtout pour soi-même. Les personnages de Siriki et Souké sont restés les mêmes, la seule chose qui a changé : de nouveaux visages tout aussi attachants soutenus par des vétérans de la deuxième saison.

Souké et Siriki retrouvent Cheick Oumar devant la MACB (maison d'arrêt et de correction de Bobo Dioulasso). Ils vont une nouvelle fois, 10 ans après, se faire avoir par ce dernier.

Souké, Siriki et Salif veulent vendre un camion d'occasion « fantôme » à un Ivoirien descendu dans un hôtel de Bobo. Maï et Oumou arrivent pour jouer les troubles fête !

Salif demande à Souké et Siriki de récupérer son véhicule resté devant la maison de l'une de ses amantes. Malheureusement le copain de la fille, un grand gros costaud s’en prend à Souké et Siriki. Comment faire pour sortir de cette situation ?

Maï se met dans tous ses états lorsqu’une jeune fille se présente au bureau d’Amadou pour un emploi de fille de ménage. Oumou est furieuse de voir Ma Dalton débarquée chez Salif.

Maï fait appel à Oumou pour surveiller la nouvelle fille de ménage. Salif confie une mission à Souké et Siriki : conduire les femmes de deux clients à la piscine. Malheureusement, la sortie finira mal.

Tonton Brama achète une vieille moto. Tantie Awa se demande bien pour quoi faire ? Toujours en quête d’emploi, Souké et Siriki demandent de l’aide à Souley. Maï invite Oumou au restaurant. Le plat est infect ! Voulant se plaindre à la cuisinière, elles découvrent que cette dernière n’est autre que Fati...

Damité en compagnie de Soumbala arrive de Dolodougou pour récupérer la pension des villageois, ils en profitent pour faire le tour de la famille. Tonton Brama assemble des tubes devant sa vieille moto. Salif passe du bon temps chez sa maitresse, lorsque Maï et Oumou arrivent pilons en main !

Souké et Siriki croient avoir trouvé la bonne affaire ! Ils montent une arnaque avec des boîtes de conserves. Parviendront-ils cette fois-ci à faire fortune ? "Souké et Siriki croient avoir trouvé la bonne affaire ! Ils montent une arnaque avec des boîtes de conserves. Parviendront-ils cette fois-ci à faire fortune ?

Bala et Fati décident d'ouvrir un petit restaurant. Malheureusement, les choses ne se passent pas comme ils le veulent.

Damité est de retour à la recherche d’un complément de retraite, il en profite pour faire le tour de la famille dans le but de soutirer de l’argent aux uns et aux autres. Il se rend par la suite maquis de Fati, et comme à l’accoutumée ça se termine mal pour cette dernière.

"Amadou trouve finalement du travail pour Souké, Siriki et Fati à l'hôtel Mermoz. Vont-ils pour une fois bien se tenir? Amadou invite Maï au restaurant de l'hôtel. Au même moment, Salif arrive en compagnie de deux jeunes filles."

Maï informe Oumou qu'elle a vu Salif en compagnie de deux jeunes filles à l'hôtel Mermoz, Oumou accourt aussitôt armée d’un pilon. Souké part chercher tonton Brama afin de porter assistance à Fati, coincée dans une armoire où elle dormait.

Pour se venger de l’humiliation subie à l’hôtel Mermoz, Salif décide de tendre un piège à Oumou et Maï dans lequel elles tombent pieds joints.

Amadou est quant à lui bien décidé à ne plus se laisser avoir ; il engage Souké et Siriki pour surveiller Maï, de cette façon il pourra éviter de se retrouver dans des situations embarrassantes. Espérons que cela fonctionne !

Tonton Brama souhaite faire breveter sa dernière invention : un moteur à eau, il fait donc appel à un expert pour une évaluation. Venu lui rendre visite à ce moment précis, Soumbala ne risque t-il pas de tout faire tomber à l’eau ?

Amadou demande à Souké et Sirki de s'occuper de son jardin en attendant de trouver un autre jardinier. Fati et Bala ont repris leurs activités de courtage en assurance, malheureusement,les choses ont du mal à décoller. Venu rendre visite chez les Brama, le véhicule de Salif tombe en panne. Tonton Brama s'en occupe ! Devinez la suite…

Tantie Awa en allant faire ses courses passe à la pharmacie acheter un bébétest pour sa voisine Mariam qui pense que sa fille de 13 ans est enceinte. Fati venue acheter un médicament pour son Bala chéri aperçoit Tantie Awa avec le bébé test. Bonjour les commérages !

Amadou et Maï doivent sortir pour la matinée, ils demandent à Souké et Siriki de garder la maison et le bureau. Les choses se déroulent bien jusqu’à ce que des jeunes filles se présentent pour un poste de secrétaire.

"Pour faire oublier leurs dernières bêtises au bureau d’Amadou, Souké, Siriki et Salif partent pour la journée à la pêche à la Guinguette. La journée s’annonce très mouvementée !

"C'est l'anniversaire d'Amadou aujourd'hui. Maï décide d’organiser une fête surprise en son honneur. Devinez comment la fête va se terminer !

Amadou a vendu la voiture de Maï pour investir dans son entreprise : l’acheteur va en subir les conséquences. Souké et Siriki travaillent dans une boutique de souvenirs pour touristes. Une fois de plus, ils ont des problèmes avec des clients.

Maï a cassé le capot et les phares de la voiture et blessé grièvement l’acheteur : il est transporté d’urgence à l’hôpital. Amadou tente par tout les moyens de dédommager Mai. Souké et Siriki se font renvoyer de la boutique de souvenirs. Oumou et Maï démasquent l’une des nombreuses maitresses de Salif et jettent leurs dévolus sur elle : Salif en paye les frais par la même occasion.

Souley traversent des moments difficiles. Par manque de moyens financiers, il aménage dans une maison en banco. Monsieur Gauffré est venu voir si l’invention de tonton Brama avance. Amadou demande à Souké et Siriki d’apporter deux extincteurs chez un client. Vont-ils arriver à les livrer ou finir au cabaret ? La question reste entière.

Tonton Brama s’est rendu à l’entreprise de Turbomou. Profitant de la naïveté de Monsieur Gauffré, il lui fait signer un document falsifié relativement à son invention. Fati a découvert le complot de Souley, craignant qu’elle le dévoile, il lui offre la somme de 200.000 FCFA pour acheter son silence.

Salif a embauché Souké et Siriki pour aller à Niofila voir la pirogue qu’il a achetée à Désiré. Aussi, a-t-il profité de la même occasion pour faire venir deux touristes désireux de visiter la région. Malheureusement, aucune attente de Salif ne sera satisfaite.

Malheureusement la pirogue n’était pas à vendre. De plus, le campement où Salif souhaitait installer les deux touristes est en construction. Les deux touristes partent à Sindou loger dans un bel hôtel au frais de Salif. Même à Sindou, Souké et Siriki vont encore s’illustrer de la pire des manières qui soient. Maï et Oumou découvrent les manigances de Fati envers Soule et s’en prennent physiquement à elle.

La facture pour le séjour à l’hôtel est très élevée. Salif est désespéré car il comprend qu’il ne pourra payer seul les frais d’hébergement. Mais il ne peut en aucun cas pas compter sur Souké et Siriki qui ont préféré déserter les lieux après des idioties commises à l’hôtel. Souleymane comprend alors qu’il est plus que jamais seul et doit malheureusement s’y faire.

Une rumeur à Bobo fait état de ce que Tonton Brama aurait encaissé 50 millions de FCFA. Il est donc naturellement l’objet de sollicitudes énormes, et tous, accourent chez lui pour espérer bénéficier de ses largesses. Dans un contexte pareil, Souké et Siriki ne se font pas prier longtemps et entrent en lice sans plus attendre.

Tonton Brama mène une investigation de proximité pour découvrir la provenance de la rumeur le faisant passer pour un millionnaire. De l’autre côté, Amadou attend un client important ; et pour ce faire, il embauche Souké et Siriki pour la journée. Malheureusement, comme on pouvait certainement s’y attendre, Siriki compromet tout, et ce, au grand désarroi d’Amadou.

"Tonton Damité est arrivé du village encaisser la pension de toute la famille. Il le fait pour aider Souké et Siriki à rembourser ce qu’ils doivent à Salif moyennant une commission. Tout porte à croire que Tonton Brama pense connaitre la personne à la base de la rumeur faisant état de 50 millions qu’il aurait encaissés ; encore faut il en avoir la certitude.

Une copine de Salif vient s’installer chez lui : Il faut vite trouver une parade. Salif annonce à Oumou que c’est une cousine venue de son village. Mais très vite, Oumou et Maï mènent leurs investigations et parviennent à démasquer la soit disant cousine. Choquées, elles s’en prennent à elle. Siriki a encore trouvé une idée pour escroquer d’honnêtes citoyens ; mais, il se fait épingler par des agents de l’impôt.

Souké et Siriki travaillent désormais à l’hôtel Dioulasob. N’ayant pas le temps, Amadou envoi Bala et Fati à l’hôtel traiter une affaire importante avec un client. Pour faire bonne impression, ils mettent des vêtements dont eux seuls ont le secret. C’est le moment pour Fati de faire montre de son talent de secrétaire de direction.

Amadou se cache constamment de tonton Damité pour ne pas lui remettre l’argent nécessaire pour changer le moteur du moulin du village endommagé. Damité décide d’aller se reposer à l’hôtel où travaillent Souké et Siriki ; cela n’augure rien de rassurant pour nos deux amis.

Des voisines informent Oumou que Salif est à l’hôtel où travaillent Souké et Siriki. Elle n’y trouve aucun inconvénient apparemment jusqu’à ce qu’elle apprenne de Mai que Salif, Souké et Siriki ont été renvoyés depuis la veille : les deux femmes n’en reviennent pas.

Désiré escroque Souleymane ; Souley demande à Souké et Siriki de le retrouver au plus vite. Avec la complicité de Salif, Souké et Siriki inventent une escroquerie pour récupérer l’argent moyennant une commission en retour ; mais ils sont loin de se douter de ce qui les attend.

Salif est parti acheter une moto pour un ami commissaire qui lui a remis une avance. Souké et Siriki pensent qu’il a acheté la moto avec l’argent que Salif leur doit. Ils récupèrent donc la moto, et ce, à l’insu de Salif et décident de la revendre. Salif est dans tous ses états et doit s’arranger pour remplacer la moto.

Salif invite Souké et Siriki passer une journée tous frais payés à la campagne. Quand vient le moment de régler les différentes factures, Salif donne deux billets Coréen au gérant pensant qu’ils valaient 100.000 FCFA… malheureusement ce n’est pas le cas !

Salif organise un casting et doit absolument trouver d’excellentes danseuses pour accompagner un grand chanteur Américain. Mais il est loin de s’imaginer ce qu’il l’attend au moment d’encaisser l’argent de sa prestation.

Damité et Soumbala se rendent à Bobo pour acheter des chaussures pour le chef du village. C’est Soumbala qui a pris les mesures… Est-ce bien les bonnes mesures ? La question reste entière.

Amadou organise une petite fête à la maison. Mais rien n’augure d’une fête réussie ; surtout en présence de Mai, il faut s’attendre à tout, même au pire !

Souké et Siriki décident d’aller faire fortune en Sibérie. Pour ce faire, ils sollicitent l’aide de la famille pour espérer réunir l’argent nécessaire pour se payer le voyage. Parviendront-ils à réaliser leur projet ?

Souley va se marier demain à la grande Mosquée de Bobo. A l’occasion de cette grande réjouissance, Toute la famille apporte des pagnes à la Belle fille. Cependant, certains restent sceptiques et croient que c’est une arnaque montée de toute pièce par Souley. Acculé de toute part, Souley n’aura que le jour du mariage pour témoigner ou non de sa bonne foi.

La moto de Bala a une panne. Il décide par conséquent de la remettre en état de marche et fait donc appelle à Souké et Siriki pour emmener la moto chez un mécanicien. Certainement, une aubaine pour nos deux acolytes pour encore faire parler d’eux, et ce, de la pire des manières qui soient ; pauvre Bala !

Damité est venu du village pour encaisser un soit disant tiercé dans l’ordre. Il revend à chacun de la famille son ticket !

Soumbala arrive à Bobo avec le bélier du chef du village de Dolodougou pour une petite visite chez le vétérinaire. Avec la complicité de Souké et Siriki ils partent vendre le bélier afin d’inviter des filles à la fête de la Tabaski qui doit se tenir le lendemain. Or, selon les propos de Damité arrivé précipitamment du village, le féticheur a dit : « gare à celui qui vendrait le bélier. » Il faut vite récupérer le bélier… Mais est-ce encore possible ?

La mère de Salif arrive avec une fille du village de Dragomato. C’est le chef qui l’a donné en mariage à Salif. D’ailleurs, Salif a été désigné successeur du roi et doit pour ce faire se rendre au village. Oumou et Maï vont intervenir, évidemment à coups de pilons !
CES CONTENUS PEUVENT VOUS INTERRESSER